Séminaire 3MA

Présentation du séminaire

Le séminaire 3MA (Médias, Médiations, Multimodalité dans l’Apprentissage), mis en place à la rentrée de septembre 2014, réunit environ tous les deux mois une sous-équipe d’ICAR travaillant plus particulièrement sur l’utilisation du numérique dans l’enseignement-apprentissage d’une langue. Le séminaire a particulièrement vocation à contribuer à la formation doctorale des étudiants de l’équipe travaillant dans ce domaine : partages de lectures et d’informations (colloques, projets), formation aux concepts et méthodes, point sur l’avancement des travaux de l’équipe (doctorants et enseignants-chercheurs). Il est à la fois un lieu de formation, d’échanges et de préparation. Il donne aussi l’occasion de recevoir des chercheurs confirmés du domaine pour enrichir les perspectives scientifiques de ses membres.

Les membres du séminaire 3MA

Sur la photo : Joséphine Rémon-Ben Holt-Eugénie Duthoit-Elise Merlet-Nicolas Guichon-Cathy Cohen-Julie Vidal-Ciara Wigham- Erica Johnson-Jean-François Grassin-Salifou Koné

Séminaire du 24 octobre 2014 : une démarche ethnographique pour étudier les usages

Elisabeth Schneider

Elisabeth Schneider (Université de Caen) est venue présenter ses travaux lors d'une conférence intitulée Démarche ethnographique et processus de médiations techniques et identitaires des adolescents

Résumé : Observer les pratiques contemporaines d'écriture des adolescents soulève des questions de méthodologie de recueil de données et de construction de savoir. Dans le cadre d'une thèse en géographie et sciences de l'information et de la communication, c'est le choix de l'ethnographie et d'opérationnalisation des concepts en SIC et en géographie (médiation, espace, échelle en particulier) qui ont permis de construire un cadre d'analyse des processus de socialisation et d'individuation par l'écriture dans la diversité des contextes : en ligne/ hors ligne, scolaire, privé, en déplacement. Nous verrons de quelle manière le dispositif d'enquête s'est construit pour préciser quelques aspects du cadre de pertinence des résultats produits.

Les doctorants au colloque de l'ACEDLE (janvier 2015)

Les doctorants de l'équipe 3MA ont massivement participé au colloque de l'ACEDLE où Jean-François Grassin est intervenu au sujet de l'attention portée aux espaces interactionnels en ligne par les acteurs d'un dispositif pour l'Enseignement/Apprentissage du FLE dans un contexte universitaire ; Julie Vidal a elle parlé des traces de rétroactions multimodales dans l'enseignement-apprentissage d'une langue en ligne. Quant à Ben Holt, il a présenté un papier sur la Communication multimodale dans l'interaction exolingue en visioconférence tandis qu'Elise Merlet a présenté ses questionnements sur sa recherche sur l'utilisation du Tableau Numérique Interactif dans la classe de FLE.

Séminaire du 27 mars 2015 : l'acquisition dans les recherches sur le numérique

Pascale TREVISIOL-OKAMURA

Nous accueillons Pascale TREVISIOL-OKAMURA de l'Université de Poitiers (Forell EA 3816) est venue présenter une communication intitulée "Interactions synchrones par visioconférence et acquisition d'une L2".

Résumé : Cette présentation abordera la communication synchrone à distance (dans une perspective d'enseignement-apprentissage) du point de vue de la linguistique acquisitionnelle. Après un rappel des méthodologies adoptées pour l'étude de la production langagière en L2 dans les travaux fonctionnalistes et interactionnistes (cf. par ex Perdue & Gaonac'h 2000, Pekarek Doehler 2000), je proposerai une approche possible des phénomènes potentiellement acquisitionnels à partir d'une analyse d'extraits de corpus du dispositif 'le Français en (première) ligne, de Poitiers à Evry'. L'objectif est de mettre en lumière les stratégies de communication adoptées par les apprenants allophones du français L2 pour faciliter l'intercompréhension et de repérer les séquences interactionnelles témoignant de leurs activités de prise/saisie (intake/uptake) de la LC et pouvant déboucher sur une restructuration de leur interlangue. Je m'attacherai pour cela aux épisodes de négociation (du sens et de la forme) et de feedback correctif.
  

Séminaire du 20 novembre 2015 : Etudier les interactions didactiques - enjeux et méthodes

Le  début du séminaire est consacré à entendre Jean-François Grassin (photo), nouvellement titulaire d'une thèse en sciences du langage à Lyon 2, faire un retour sur son parcours doctoral, les obstacles rencontrés et les plaisirs éprouvés. 
Le texte de Cahour et al (2007), intitulé Étude de l’expérience du sujet pour l’évaluation de nouvelles technologies : l’exemple d’une communication médiée, a ensuite fait l'objet d'une lecture critique. Puis un atelier sur le film de classe, la question des unités d'analyse et les méthodologies pour analyser des séquences d'interactions pédagogiques a été mené avec les participants. 

Séminaire du 22 janvier 2016 : Réflexion sur la présence en ligne

Dans le cadre du séminaire 3MA, Müge Satar de Bogazici University (İstanbul), professeur invitée à ICAR a donné une conférence intitulée “Meaning making and social presence in online language learner interactions via desktop videoconferencing”

Abstract : There is increasing interest in CALL research on online language learning and teaching in multimodal environments. In this presentation I will introduce the theory of social presence and demonstrate how language learners develop their social presence and sustain interactions in Desktop Videoconferencing. I will describe the analytical process by exemplifying the multimodal analysis of short extracts. I will specifically focus on how the language learner participants interact online and make meaning. I will argue that the theory of social presence is an important quality in computer mediated communication and that a qualitative, multimodal analysis of language learner interactions is necessary to fully investigate social presence in online multimodal language learning environments.

Séminaire du 18 mars 2016 : ​Humanités numériques et formation doctorale

Le séminaire a été consacré aux Humanités numériques dans la formation doctorale, ce qui a donné l’occasion de réfléchir collectivement, après une présentation de Nicolas Guichon sur le sujet, à des définitions, à l’identification d’enjeux par rapport à la valorisation et à la diffusion des travaux scientifiques, à la construction d’une présence de chercheur en ligne, et à ce que cela implique du point de vue des compétences à construire par les doctorants d’un laboratoire de SHS.
Pour nourrir la réflexion et partir de cas pratiques, les doctorants ont présenté :
- de quelle façon ils pensent structurer la présentation de leur corpus en ligne ;
- comment ils envisagent de partager des modélisations élaborées dans le cadre de leur recherche ;
- comment ils souhaitent donner à comprendre leurs données, leurs analyses, les traitements divers et les liens créés entre les différents types de données et/ou les différentes étapes d’un recueil de données.
Deux invités, Justine Lascar et Daniel Valéro du laboratoire ICAR, ont apporté leur expertise sur les compétences à développer et les stratégies de formation et d'accompagnement.

séminaire du 23 juin 2016 : Agir professoral : perceptions et pratiques de la bi-trivalence

Dans le cadre du séminaire 3MA, Brahim Azaoui de l'université d'Aix-en-Provence (LRL), a donné une conférence intitulée Agir Professoral : Perceptions Et Pratiques De La Bi-Trivalence

Résumé : Dans la continuité de sa thèse, qui étudiait l'agir professoral d'un même professeur en cours de français langue première et en cours de français langue seconde, Brahim Azaoui s’intéresse aux enseignants bi-trivalents. Dans le second degré, hormis pour ce qui est des professeurs d’histoire et géographie ou de physique-chimie, la majorité des enseignants sont dits monovalents : ils enseignent l’anglais, ou le français, ou les mathématiques, etc. C'est donc essentiellement en lycée professionnel que l’on rencontre des enseignants polyvalents. Or, au cours d'entretiens, il est apparu que rares sont les enseignants de matières générales (lettres-histoire/géographie ou langues), qui ont une formation disciplinaire dans l’une ou l’autre discipline enseignée. Dans quelle mesure cela se ressent-il dans leur pratique et leur discours ? Pour répondre à cette question, Brahim Azaoui a expliqué quelle méthodologie il a utilisé pour croiser discours sur le métier, pratique réelle et réception de l’enseignement par les élèves. Il a présenté les premiers éléments de réponse et les pistes de réflexion soulevées par cette étude qui s’appuie sur un corpus pluridimensionnel composé d’entretiens avec des enseignants stagiaires lettres-histoire/géographie et lettres-langues, d’enregistrements filmés d’interactions didactiques et de questionnaires/entretiens vidéoscopiques avec des élèves.

Séminaire du 23 septembre 2016 :TBI et enseignement-apprentissage des langues à l’école Primaire

Emilie Magnat, Maître de Conférences à l'Université de Picardie.
Résumé :

Cette intervention concernera l’effet d’un entraînement explicite de la conscience phonémique  en anglais L2 et les apports potentiels du tableau blanc interactif (TBI) comme instrument permettant de réaliser cet entraînement avec des apprenants de CE1. Dans le cadre d’une recherche-développement, nous avons conçu des aides multimodales qui sont à la fois visuelles, sonores et manipulables sur le TBI et les avons testées auprès d’apprenants issus de trois classes de CE1.
L’hypothèse de cette recherche était que (1) les représentations externes multimodales intégrées  permettraient aux apprenants de mieux appréhender les phonèmes et que (2) la manipulation sur TBI aiderait la manipulation mentale des phonèmes anglais. Tout en présentant les principaux résultats de cette recherche, nous nous attacherons à développer un certain nombre d’aspects théoriques et méthodologiques, en particulier l’intérêt d’une approche ergonomique pour étudier les situations d’enseignement instrumenté et les difficultés qu’implique l’intervention d’un didacticien dans une situation pédagogique ordinaire.

Séminaire du 2 décembre 2016 : Les séquences d'explication de vocabulaire en classe de français langue seconde: Quelles 'architectures' interactionnelles?  

Virginie Fasel Lauzon est maître-assistante au Centre de Linguistique Appliquée de l’Université de Neuchâtel (Suisse). Ses recherches portent d’une part sur l’architecture interactionnelle des interactions en contexte institutionnel (classe, entretiens d'embauche, appels d'urgence, etc.) et d’autre part sur le développement de la compétence d’interaction en classe de français langue première et seconde.

Résumé : Cette présentation se penche sur l'organisation des séquences d'explication de vocabulaire en classe de français langue seconde. En se basant sur un corpus de plus de cent séquences d'explication intégralement transcrites et en utilisant l'approche de l'analyse conversationnelle, on montrera comment ces séquences sont ouvertes, gérées et closes par les participants et on proposera un inventaire des ressources multimodales mises en œuvre pour expliquer. Une attention particulière sera accordée au rôle joué par les gestes et les regards dans le processus d'explication. On dégagera ensuite les opportunités d'apprentissage qui peuvent émerger de la participation active des élèves à l'organisation des séquences d'explication de vocabulaire, d'une part relatives à l'acquisition de nouveaux mots de vocabulaire, d'autre part relatives au développement de la compétence d'interaction en langue seconde. 

Séminaire du 16 février 2017

En présence de Marie-Noëlle Lamy (Open University, UK) et de Françoise Blin (Dublin City University), les doctorants Salifou Koné, Benjamin Holt et Aparajita Dey-Plissonneau ont présenté le site en ligne qui accompagnera le manuscrit de leur thèse dans la logique des humanités numériques adoptée dans ce séminaire. Comment associer des données audiovisuelles (photographie, vidéo, capture d'écran, enregistrements) pour donner enrichir la compréhension du contexte, de la problématique et des analyses proposées? Comment proposer des visualisations statiques ou dynamiques des données ou des analyses et ménager une circulation entre l'objet manuscrit et le site associé non seulement pour faciliter la compréhension des données mais dans un enrichissement mutuel? Comment projeter une identité de chercheur et donner à voir la construction d'un parcours de recherche? Ce furent ces questions qui ont nourri le débat autour de nouvelles façons de valoriser un doctorat.

Séminaire du 31 mars 2017 : ​La démarche expérimentale en didactique des langues

Stéphanie Roussel est maître de conférences en études germaniques à l'Université de Bordeaux.  Ses domaines de recherche concernent l'apprentissage des langues médiatisé par les technologies (ALMT), les mécanismes cognitifs de la compréhension de l'oral, et l'apprentissage des langues étrangère d'un point de vue psycho-cognitiviste.

Résumé : Dans la recherche en didactique des langues, la démarche expérimentale doublée d'analyse statistique, alors qu’elle est très courante dans les pays anglo-saxons,  l'est beaucoup moins dans le paysage scientifique français. Dans notre exposé nous montrerons, exemples à l'appui, comment en didactique des langues, il est non seulement possible mais également essentiel de mettre en place des expérimentations contrôlées qui viennent éclairer la manière dont les langues étrangères sont apprises et donnent des leviers  pour l'enseignement. Les exemples suivants seront étudiés: l'autorégulation de l'écoute à l'aide d'un baladeurs MP3, l'apprentissage simultané de la langue et du contenu, l'utilisation des boitiers électroniques de vote dans un cours d'allemand juridique.

Séminaire du 31 mars 2017 : Mener une étude longitudinale

Cathy Cohen est Maître de Conférences à Lyon 1. Au sein du laboratoire ICAR, elle travaille sur le bilinguisme et l'apprentissage des langues médiatisé par les technologies.

Résumé : Le projet INEXDEB (INput et EXpérience dans le DEveloppement Bilingue) est une recherche longitudinale actuellement dans sa deuxième année, prévue pour une durée de cinq ans. Il explore le développement linguistique en production orale d’enfants bilingues français-anglais scolarisés dans une école internationale publique française. Il s’intéresse à l’impact de l’exposition à chaque langue sur le développement du bilinguisme et explore notamment les facteurs qui favorisent le développement de deux langues. Après avoir présenté les grandes lignes du projet INEXDEB, nous nous pencherons sur plusieurs questions méthodologiques et éthiques qui résultent du caractère longitudinal de l'étude. Par exemple : Comment obtenir l’autorisation pour mener une étude longitudinale dans un établissement scolaire ? Comment fidéliser les parents des participants et l’équipe enseignante et comment répondre à leurs diverses attentes ? Comment s’assurer de la participation durable des enfants ? Comment concilier les temporalités de l’équipe enseignante et celles des parents par rapport à celles des chercheurs ? Quelles mesures prendre pour que l’anonymat des participants soit assuré?